dimanche 25 février 2018

Cycle 13, 1891è jour


Un dimanche de soleil !

Résolution(s) de la semaine # semaine 8

- Tenir les diverses rubriques commencées avec enthousiasme le 1er janvier

- Me tenir à LA résolution de mon grand-père maternel : lire chaque jour un mot dans le dictionnaire.

Mots de la semaine :
Jour 1 : babillard, arde (adj. et nom) Qui aime babiller, parler beaucoup. (extrait de "100 mots à sauver" de Bernard Pivot
Jour 2 : bardot, bardeau ou bardine : croisement entre un cheval et une ânesse. Pour le croisement entre une jument est un âne, on obtient : mulet, mule, muleton, muletonne ou mulasse.
Jour 3 : addict ANGLICISME vient du verbe latin addicere (ad + dicere)  adjuger à ; le participe passé addictus s'appliquait, dans la Rome antique, à celui qui, ne pouvant s'acquitter d'une dette, était, sur décision du juge, adjugé à son créancier ; il en devenait l'esclave tant que la dette n'était pas remboursée. A défaut, l'addictus pouvait être tué par le créancier, voire coupé en autant de morceaux que de créanciers. Cette loi romaine s'appliqua jusqu'au Moyen Age. D'addictus, l'anglais fit to addict (début du XVIè siècle) dont la forme passive to be (self)-addicted to signifie "se donner, se soumettre, se consacrer à quelqu'un" ou "s'adonner à une pratique". Au début du XXè siècle, addict désignera le fumeur d'opium. Le français l'adopte dans les années 80, l'appliquant d'abord au toxicomane puis à tout individé (toxico)dépendant et enfin à toute personne atteinte d'un comportement compulsif. On dit aussi "être accro à", abréviation d'"être accroché à" pour évoquer toute passion qui, bien que dévorante, n'est pas forcément nuisible !
Jour 4 : airain (n.m.) Ce mot n'est plus employé. Aujourd'hui, on dit le bronze. Alliage  fort estimé des anciens, composé de différents métaux dont le cuivre est la base.
Un ciel d'airain, c'est un temps sec et aride, pendant lequel il ne tombe ni pluie ni rosée.
Fig. Un front d'airain : d'une extrême impudence.  Avoir un cœur d'airain : être dur et impitoyable. Loi d'airain : loi impitoyable.
Prov. et fig. "Les injures s'écrivent sur l'airain et les bienfaits sur le sable" : on se souvient longtemps des injures et on oublie vite les bienfaits.
Jour 5 : airelle n.f. (du provençal aire, du latin ater, noir) Sous-arbrisseau montagnard à baies rouges ou noires rafraîchissantes. (Hauteur de 20 à 50 cm ; genre Vaccinium, famille des éricacées.) Son fruit est proche de la myrtille. Egalement appelée Airelle vigne du Mont Ida, Airelle à fruits rouges, Airelle à pomme de terre ou berry.
Jour 6 : ajonc (n.m.) arbrisseau épineux à fleurs jaunes
Jour 7 : alaise ou alèse (n.f.) drap imperméable servant à protéger drap de dessous du lit.

- Choisir chaque semaine une ou des idées dans les bouquins suivants : "invitation à la lenteur", "l'art de la simplicité", "Mon coach bien-être", "cahier d'exercices pour aller à l'essentiel" et dans des revues "Kaizen", "Flow", "Calme", "Respire", ou "Happinez".
Y réfléchir, en appliquer certaines.


Cueillette de cette semaine :

- Faire au moins  2 fois par semaine 30 à 40 mn de marche rapide

- Faire du courrier postal

- Février sans réseaux sociaux va se terminer. Dès le 1er mars, se connecter raisonnablement !

- Profiter le plus possible du soleil (se promener pendant l'heure du déjeuner, faire du vélo en fin de journée, s'occuper du jardin)

- Vider un peu la maison...

Une expression par jour # 56

L'expression du jour (à placer dans une phrase ou un petit texte) :

Avoir les arcanettes (dialecte nîmois)
Avoir le sang qui monte à la tête


En ce dimanche de soleil,  après une matinée occupée à cuisiner,  je prends du repos, oui un peu de repos ; pas de risque d'avoir les arcanettes !

365 jours en 2018 avec Flow # 56


samedi 24 février 2018

Cycle 13, 1890è jour


Un tendre crépuscule


24 heures photo # 129


ça se passe chez  http://chemindetables.over-blog.com/


Nous en avons un peu partout au jardin !

Une expression par jour # 55

L'expression du jour (à placer dans une phrase ou un petit texte) :


Faire la trougne (dialecte nîmois)
Bouder


Aujourd'hui, je n'ai eu aucune raison de faire la trougne. Au marché, j'ai rencontré quelques agréables connaissances et ramené de beaux légumes. Après, à l'atelier d'écriture, même si je ne suis pas satisfaite de mes productions, j'ai passé un très bon moment. Avant le bon déjeuner avec le fiston, nous sommes allés faire 2, 3 courses. Il y avait du monde mais une caisse supplémentaire s'est ouverte assez vite, j'ai laissé passé une dame qui avait peu d'articles (on n'avait pas grand'chose, mais bon...), elle en a été toute étonnée. Après, j'ai participé à un atelier d'art postal à la Médiathèque ; les deux animatrices étaient adorables et ont su nous stimuler. Elles ont mis pas mal de matériaux à notre disposition. J'avais dans l'idée de faire une création pour un Ami qui nous fait toujours de magnifiques créations, mais j'ai changé d'avis en tombant sur une vieille carte où apparaissait le village minuscule d'où ma grand-mère paternelle est native et où vit actuellement ma tante qui porte le même prénom que  sa maman et que moi. Bref, nous avons été trois à nous appeler pareil (prénom et nom). Bon, j'ai fait quelque chose de très simple mais à terminer, et après j'en ai commencé un autre pour J. car une autre vieille carte routière m'a donné une idée ainsi qu'une ancienne pub de vélo dans un vieux catalogue Manufrance. Car J. a escaladé le Mont Blanc sous toutes ses coutures et faisait beaucoup de vélo. Et tout à l'heure, je vais avec les fistons à la librairie où il va y avoir une animation musicale.
Super samedi qui donne le sourire, et en plus il a fait grand soleil !


Salades vertes, chou kale, champignons, chou fleur cru, persil et raisins secs


le recto, 
au verso, l'adresse dans des cases de mots croisés
une des occupations favorites de ma tante Eva !